samedi 31 mai 2014

La faute de l'abbé Pellegrin


"Attendu qu'une voiture publique allant d'une ville à une autre n'est pas, par sa nature, un lieu ouvert à tout le monde, un lieu accessible à tous allans et venans ; qu'elle n'est donc pas nécessairement un lieu public ; qu'ainsi la cour royale de Nîmes, chambre des mises en accusation, en confirmant l'ordonnance de la chambre du conseil du tribunal de première instance de Carpentras, et en jugeant que les propos diffamatoires envers le conseil municipal et la garde nationale de Bollène, tenus dans la voiture dont s'agit par l'abbé Pelegrin à l'un de ses compagnons de voyage en présence de trois autres voyageurs, ne présentent pas les caractères de publicité exigés par l'article 1 er de la loi du 17 mai 1819, n'a point violé ledit article de la loi."
Par ces motifs, rejette
(Chambre criminelle du 27 août 1831)

C'est beau comme une des lettres de mon moulin d'Alphonse Daudet. 
pas très différent des arrêts d'aujourd'hui ...
Mais qu'a pu dire l'abbé Pellegrin contre le conseil municipal  de Bolène? 
Nous ne saurons jamais.

Le Septième continent...de Plastique


Il a été découvert dans l'Atlantique un septième continent de plastique.
Soupe infâme qui s'enlève à la pince à épiler si elle atteint votre peau.
Ces continent mortifères ont une surface de trois France.
L'homme, parfois, oui est comme le cancer de la Terre

L'indécence de Rama Yade


L'apparence, le clinquant avant tout est parfois le reproche que l'on fait à l'ère Sarkozy.
Cela nous a donné Rachida Dati et Rama Yade, cabotines télégéniques, politiciennes de papier glacé, confites d'égoïsme, de vanité et de vacuité.
Elles ont été les créatures de Nicolas Sarkozy, rien de plus et peinent à survivre après leur maître.
Rama Yade parait se penser un destin, veut prendre la présidence du parti radical (ils doivent bien être deux ou trois) et veut que l'on l'invite.
Oui, elle pense être une personnalité importante que le gouvernement doit inviter au Brésil pour cette indécente coupe du monde, insulte à la misère des peuples.
L'Etat, c'est moi aurait dit Louis XIV.
Je dis pareil!
L'Etat, c'est le contribuable et le contribuable estime qu'il n'y a pas à gaspiller son argent pour l'inepte prétention d'une inconséquente politicienne de peu de qualité.
Que vienne donc l'oubli.

Le coeur et la raison


" Nous connaissons la vérité non seulement par la raison mais encore par le cœur. C'est de cette dernière sorte que nous connaissons les premiers principes et c'est en vain que le raisonnement, qui n'y a point de part, essaie de les combattre. Les pyrrhoniens, qui n'ont que cela pour objet, y travaillent inutilement. Nous savons que nous ne rêvons point. Quelque impuissance où nous soyons de le prouver par raison, cette impuissance ne conclut autre chose que la faiblesse de notre raison, mais non pas l'incertitude de toutes nos connaissances, comme ils le prétendent. Car les connaissances des premiers principes: espace, temps, mouvement, nombres, sont aussi fermes qu'aucune que celles que nos raisonnements nous donnent et c'est sur ces connaissances du cœur et de l'instinct qu'il faut que la raison s'appuie et qu'elle y fonde tout son discours. Le cœur sent qu'il y a trois dimensions dans l'espace et que les nombres sont infinis et la raison démontre ensuite qu'il n'y a point deux nombres carrés dont l'un soit double de l'autre. Les principes se sentent, les propositions se concluent et le tout avec certitude quoique par différentes voies - et il est aussi inutile et aussi ridicule que le cœur demandât à la raison un sentiment de toutes les propositions qu'elle démontre pour vouloir les recevoir.'' 
Pascal : '' Pensées et opuscules'' Pensée 282

 Dans l'appréhension de la réalité des choses, ne pas oublier la part intuitive...

vendredi 30 mai 2014

Où Christiane Taubira trahit le Président Hollande et est privée de cachou!



La contrainte pénale consiste dans l’obligation pour la personne condamnée d’être soumise, pendant une durée comprise entre six mois et cinq ans et qui est fixée par la juridiction, à des mesures d’assistance, de contrôle et de suivi adaptées à sa personnalité et destinées à prévenir la récidive en favorisant son insertion ou sa réinsertion au sein de la société, tout en respectant certaines obligations ou interdictions justifiées par sa personnalité ou les circonstances de l’infraction selon la définition retenue.
C'est une alternative à la prison et, celle-ci étant criminogène, une bonne mesure dans son principe.
Simplement, hormis pour ceux qui vivent dans des lieux protégés, force est de constater que les faits de violence gratuite se multiplient et que la délinquance est moins structurée qu’au bon temps de Mémé Guérini pour rester marseillais. (Mémé, c’est pas Jean-Noël)
La société a généré des brutes sans âmes auxquelles il est difficile d'opposer le seul discours poétique twitté élégamment par Madame Taubira, meilleure poétesse que ministre, probablement.
Dès lors, la contrainte pénale est à manier avec prudence et c'est la raison pour laquelle le projet prévoyait de la limiter à des infractions dont la peine est inférieure à cinq ans d'emprisonnement.
Mais la commission des lois a proposé de l'étendre à tous les délits, dont le rapporteur, je crois à quelque peu maladroitement évoqué le tapotement des fesses d’une nièce accorte par un oncle aviné, pour indiquer que tout ça n'était pas grave.
Il doit être tonton, le monsieur.
Pas de ma famille, heureusement!
Mais, elle, oui !
En fait Madame Taubira  a trahi le Président de la république.
Elle s'est fait gronder avec la méchanceté que l'on connaît à François Hollande.
Elle a été privée de cachou !
Ce qui fait un peu peur, c'est l'autisme gouvernemental et, pour tout dire, le complet amateurisme du législateur.
Il faudrait vraiment ouvrir les fenêtres du Palais Bourbon pour qu’il entende la voix du peuple, même si le peuple, c’est laid pour ces gens-là.
Sauf que les délinquants, c’est le peuple qui les fréquente, pas les édiles.

Et pendant ce temps, sur blogavocats...



Sur la plateforme de blogs du Conseil National des Barreaux ,blogavocats, il y a quelques soucis, mais le Conseil National des Barreaux est lui-même un souci; alors...
Donc, les articles sont envahis de commentaires bizarres dont celui ci-après que je trouve beau comme un tableau moderne.
Paut-être que ça vaut des sous!

いずれかで亡くなった人々の死亡証明書の発行を担当しています。 ームレスの間で自分自身をカモフラージュし、夜に戻るに家を持っn.commentsのkevin@kpmfinancials囲であることができる。
彼らは目的地に到達したとき、を行う。 保証機器の種類が付属しています何かを見つける。 まエムシーエム 古川 トを介してcompany.Free刑事記録で働くことを許可さ ミュウミュウ財布評判ミュウミュウ 財布 激安 ップフロントを支払う自宅の機会でしかし多くの合法的な仕事があエントリが7月31日を通して受け入れています。 これは、がん。 バーバリーサングラスの各コレクションは、主にフレームの色ィスプレイためのユニークな特性が行われます。 これらのアプリ エムシーエム iphoneケース,mcm 財布 コピー 通販 瞬時に、部分的に、ガソリンや火薬としての燃料を使い切る。
ために周囲の岩石との十分な対照的ではありません。 乾燥したトer.Onlineサイトは完璧なサリーを捜している間の時間をミュウミュウ 財布 ツートンみゅみゅ
ビザのこのタイプの代替名は非移民ビザです。 プロセ クロエ 財布 使い心地 人々に近づくことを確認してください。
?ここ数年でメジあることを子供たちに伝えるのですか? 我々は今、子供のように
クロエ ルメール 入手
マリオプラダ海外で人気のブランド
ミュウミュウ 財布 生地ミュウミュウ バッグ 本物
ブランド 財布クロエ
ミュウミュウ 財布 新作2014財布 最新
クロエ 店舗 ジュエリー
ミュウミュウ メンズミュウミュ
mcm リュック yahoo
mcmとは ブランド,mcm 韓国 本店
クロエ 名古屋

Déplafonnement du loyer commercial et sous-locataire


En matière de baux commerciaux, quand il est question de déplafonner le loyer pour échapper aux indices et toucher plus, il faut porter regard sur la modification des facteurs locaux de commercialité.
Certes, la crise économique, conduira le bailleur à agir avec prudence…
Cependant, s'il existe une modification favorable et notable des facteurs locaux de commercialité il est important que celle-ci ait un impact sur l'activité exercée dans les locaux loués.
Et la Cour de Cassation rappelle dans un arrêt du 18 février2014 que l'examen de la modification des facteurs locaux de commercialité n'exclut aucunement, bien au contraire, l'activité du sous-locataire quand sous-locataire il y a.

Marisol, les avocats dépriment!



Sur 104 professions analysées, les avocats ont 3,6 fois plus à risque de tomber en dépression que les autres selon un article de DROIT-INC.
Et encore, au Québec, sans parler de la France qui est elle-même devenue un pays dépressif.
Mais, c'est vrai, que l'avocat est devenu un peu homme à tout faire qui doit être juriste, informaticien, gestionnaire, commercial et plombier.
Le métier d'avocat, je parle de l'avocat normal, celui de province, de quartier, est au contact de la population telle qu'elle est.
Il voit bien, lui ceux qui ne s'en sortent plus, les déclassés dont on nie parfois la réalité, ceux aussi, élevés au biberon de la solidarité étatique et qui, ce n'est nullement leur faute, ont du mal à concevoir l'avocat comme autre chose qu'une énième assistante sociale.
En fait, l'avocat est au contact de cette exaspération frontale, de cette misère qui monte, de cette désespérance qui affole.
Alors parfois il se dit qu'il faudra bien que ceux qui dirigent finissent par considérer qu'il faut calmer leur administration, calmer le diktat des associations et écouter un peu ce que dit le peuple.
Bien sûr, ainsi, la sécurité routière c'est important, mais n'est-il pas autre chose à faire qu'à ne penser qu'à réduire la vitesse autorisée sans jamais, notamment, s'attaquer à la question des points noirs ?
Mais il est tellement facile de continuer à culpabiliser le conducteur plutôt que de responsabiliser l'administration.
Bien sûr, le tabac c’est mal, mais n’est-on pas un peu dans l'excès d'infantilisation aussi de la population quand  la brave Marisol Touraine, alors que le pays n'en peut plus, vient  expliquer qu'elle va anonymiser  les paquets de cigarettes.
Cela satisfera encore les associations et évitera de changer les logiciels de pensée, mais croit-on vraiment que celui qui a envie de fumer s'arrêtera ?
Quelle blague facile!
N'y a-t-il pas un moment où la coercition dans chaque acte quotidien du français devient particulièrement excessive et, ajoutée à l'incapacité de répondre aux demandes du peuple, ne fait que générer une profonde révolte ?
Certes, le propos n'est peut-être pas convenable, ou plutôt convenu, mais quand la révolte du peuple se manifeste désormais dans les urnes, il devient urgent de l'écouter plutôt que de vouloir à tout prix continuer à l'éduquer.
C'est aussi ce comportement infantilisant de ceux qui gouvernent qui ont, par ailleurs, perdu leur légitimité faute d’exemplarité, qui devient maintenant dangereux pour, même, l'idée démocratique.
Mais, peut-être, finalement, que je suis devenu avocat dépressif.
Dis, Marisol, tu fais quoi pour moi?