lundi 23 février 2015

La philosophie est-elle un luxe ?

Résultat de recherche d'images pour "hegel"

"C'est ainsi que l'aspect historique de la philosophie est nécessairement lié a l'histoire politique; car, pour que l'on cultive la philosophie, il faut qu'un peuple ait atteint un certain degré de formation intellectuelle; il faut être assuré contre le besoin, l'angoisse du désir a dû disparaître, le simple intérêt pour les choses finies a dû s'user à la peine et la conscience avoir progressé jusqu'au point de prendre l'intérêt aux généralités.

La philosophie est une manière libre d'agir (d'où le besoin de la philosophie). A cet égard on peut la considérer comme du luxe, car le luxe satisfait ce qui n'est pas dans la dépendance immédiate de la nécessité, ainsi on peut évidemment s'en passer; cependant il importe de savoir ce que l'on appelle nécessaire. Au point de vue de l'esprit qui pense, il faut regarder la philosophie pour ce qu'il y a de plus nécessaire."

Hegel

vendredi 20 février 2015

50 nuances de robe noire.

Résultat de recherche d'images pour "robe noire avocat"


Ce matin, à l’audience du Premier Président statuant en référé sur le demande d’arrêt de l’exécution provisoire des décisions, l’adversaire de me toiser sévèrement, moi qui refusais que soient arrêtée l’exécution provisoire d’une décision ordonnant expulsion.
Certes, me direz-vous, le débat porte sur ce qui est conséquences manifestement excessives ou pas, mais voilà qu’avec un sourire l’avocat du locataire de me désigner en disant à la cour : Il est méchant.
Je ne suis pas méchant, mais le locataire tape tout le monde ai-je dis.
Nous sommes loin des méandres rêvés du raisonnement juridique.
Et puis, cet après-midi, un rendez-vous de « digestion »  après un jugement défavorable entraînant démolition d’un mur.
Le client indigné, révolté, évoquant les proverbes, la justice idéale mais en fait idéelle quand j’évoquais, pour ma part, le risque éventuel d’un appel.
Et il a eu, alors cet argument : Dominique Strauss-Kahn, lui a bien été innocenté.
Je lui ai répondu que je ne voulais pas savoir ce qu’il faisait avec son voisin car, en l’espèce, il ne s’agissait que de mur à détruire, rien à envoyer en l’air, pas même soi.
Mais enfin, DSK, on va en entendre parler longtemps dans nos cabinets.
Journée entre violence et sexe, 50 nuances de robe noire.

jeudi 19 février 2015

Détestation de l'habitude ou Bergson met le feu!



 Résultat de recherche d'images pour "philosophe bergson"
“La philosophie n’est pas l’art, mais elle a avec l’art de profondes affinités. Qu’est-ce que l’artiste? C’est un homme qui voit mieux que les autres, car il regarde la réalité nue sans voiles. Voir avec des yeux de peintre, c’est voir mieux que le commun des mortels. Lorsque nous regardons un objet, d’ habitude, nous ne le voyons pas ; parce que ce que nous voyons, ce sont des conventions interposées entre l’objet et nous ; ce que nous voyons, ce sont des signes conventionnels qui nous permettent de reconnaître l’objet et de le distinguer pratiquement d’un autre, pour la commodité de la vie. Mais celui qui mettra le feu à toutes ces conventions, celui qui méprisera l’usage pratique et les commodités de la vie et s’efforcera de voir directement la réalité même, sans rien interposer entre elle et lui, celui-là sera un artiste.  Mais ce sera aussi un philosophe, avec cette différence que la philosophie s’adresse moins aux objets extérieurs qu’à la vie intérieure de l’âme. »

BERGSON

mardi 17 février 2015

Résonance de l'ignorance

Résultat de recherche d'images pour "roi salomon"

 
…Vanité des vanités, dit l'Ecclésiaste; vanité des vanités, et tout est vanité.
Quel profit revient-il à l'homme de tout le travail qui l'occupe sous le soleil?
Une génération passe, et une génération vient; mais la terre subsiste à jamais.
Le soleil se lève et se couche, et il revient à son point de départ; et là, renaissant
Il tourne vers le midi, et se dirige vers le nord. Parcourant tous les lieux, le vent s'élance en tournant, et il revient sur ses circuits.
Tous les fleuves entrent dans la mer, et la mer ne déborde pas; les fleuves retournent au lieu d'où ils étaient sortis, pour couler de nouveau.
Toutes choses sont difficiles; l'homme ne peut les expliquer par la parole. L'œil ne se rassasie pas de voir, et l'oreille ne se lasse pas d'entendre.
Qu'est-ce qui a été? C'est ce qui sera plus tard. Qu'est-ce qui s'est fait? C'est ce qui doit se faire encore.
Il n'y a rien de nouveau sous le soleil, et nul ne peut dire: Voici une chose nouvelle; car elle a déjà existé dans les siècles qui étaient avant nous.
On ne se souvient pas des choses anciennes, et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas non plus de souvenir chez ceux qui vivront plus tard.
Probablement ce texte n’a-t-il pas été écrit par Salomon et ne date-t-il pas de quelques 1000 ans avant J.-C., mais plutôt de 200.
Mais quand la haine paraît envahir nos écrans d’ordinateurs, quand le monde semble tout à coup à feu et à sang, peut-être ne prend on pas le recul nécessaire.
L’homme est tout à la fois ange et démon, cela n’a pas changé, cela ne changera pas et les  bouchers de l’histoire trouveront toujours des apprentis bouchers pour les suivre et faire couler le sang.
Le propre des apprentis bouchers, sauf les pervers, c’est l’ignorance, la lourde ignorance, la terrible ignorance.
Ce qui paraît aujourd’hui nouveau, en revanche, c’est que l’information d’un pays, comme l’aile du papillon, s’en va provoquer des effets dans d’autres pays et que chaque Français vit désormais au rythme des boucheries du monde entier par la grâce des chaînes télévisuelles d’information continue, caisse de résonance de l’ignorance.
Il y a rien de nouveau sous le soleil dans le comportement des hommes mais les progrès techniques font  que les horreurs commises le sont du village mondial.
Faudrait pas qu’il en perdre la raison, déjà qu’il n’en a pas beaucoup.


mercredi 11 février 2015

Au tribunal de commerce, faut payer la grosse!

Résultat de recherche d'images pour "grosse jugement"


Bien sûr, la grosse, c’est une expression que l’on n’emploie plus en théorie depuis presque 50 ans.
C’est, approximativement d’ailleurs, le jugement revêtu de la formule exécutoire que l’on adresse à l’huissier pour qu’il puisse accomplir des exploits.
Ça fait partie de ces termes désuets, mais auxquels on peut tenir.
De la même manière que l’on dit que le juge est saisi par les parties, sans forcément souhaiter que cela lui fasse mal.
Ou qu’il faut remettre des pièces, sans que cela soit de la concussion de fonctionnaires assimilés.
Toujours est-il qu’on entend beaucoup parler des greffiers des tribunaux de commerce, ces pauvres choses
Il y a juste une chose qui m’étonne un peu.
Autrefois, et je ne vous parle pas d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, les grosses rejoignaient paisiblement votre cabinet sans que vous n’ayez rien à demander.
Aujourd’hui, il vous est délivré une copie à titre de simple renseignement.
Et si vous voulez la grosse, il faut payer.
Quelque part, cela me trouble.
Sans nuance aucune de grey, tout du noir.