dimanche 22 juillet 2018

Et Montequieu disait: "il n'y a point de liberté lorsque..."

Résultat de recherche d'images pour "benalla alexandre"


Il y a, dans chaque état, trois sortes de pouvoirs ; la puissance législative, la puissance exécutrice des choses qui dépendent du droit des gens, et la puissance exécutrice de celles qui dépendent du droit civil.
Par la première, le prince ou le magistrat fait des lois pour un temps ou pour toujours, et corrige ou abroge celles qui sont faites. Par la seconde, il fait la paix ou la guerre, envoie ou reçoit des ambassades, établit, la sûreté, prévient les invasions. Par la troisième, il punit les crimes, ou juge les différends des particuliers. On appellera cette dernière la puissance de juger ; et l’autre, simplement la puissance exécutrice de l’état.
La liberté politique, dans un citoyen, est cette tranquillité d’esprit qui provient de l’opinion que chacun a de sa sûreté : et, pour qu’on ait cette liberté, il faut que le gouvernement soit tel, qu’un citoyen ne puisse pas craindre un autre citoyen.
Lorsque, dans la même personne ou dans le même corps de magistrature, la puissance législative est réunie à la puissance exécutrice, il n’y a point de liberté ; parce qu’on peut craindre que le même monarque ou le même sénat ne fasse des lois tyranniques, pour les exécuter tyranniquement.
Il n’y a point encore de liberté, si la puissance de juger n’est pas séparée de la puissance législative, et de l’exécutrice. Si elle était jointe à la puissance législative, le pouvoir sur la vie et la liberté des citoyens serait arbitraire ; car le juge serait législateur. Si elle était jointe à la puissance exécutrice, le juge pourrait avoir la force d’un oppresseur.
Tout serait perdu, si le même homme, ou le même corps des principaux, ou des nobles, ou du peuple, exerçaient ces trois pouvoirs ; celui de faire des lois, celui d’exécuter les résolutions publiques, et celui de juger les crimes ou les différends des particuliers.
Dans la plupart des royaumes de l’Europe, le gouvernement est modéré ; parce que le prince, qui a les deux premiers pouvoirs, laisse à ses sujets l’exercice du troisième. 
Chez les Turcs, où ces trois pouvoirs sont réunis sur la tête du sultan, il règne un affreux despotisme.

Montesquieu (1689-1755), De l’Esprit des lois, 1748. Livre XI, chapitre VI.

mercredi 18 juillet 2018

22-12; spirale

Résultat de recherche d'images pour "spirale"


22–12…
J’ai vendu voilà quelques années, un appartement au 22.
Un de ces grands appartements bourgeois que l’on achète advenant la quarantaine en ambition prospective.
Puis je l’ai vendu, la vie l’a décidé ; et Bercy aussi.
Vendu à un acquéreur advenant la quarantaine….
Cycle.
Nous revenons aujourd’hui installer nos bureaux au 12.
Quelques portes à côté.
Devant le 22, un camion de déménagement.
Un arrêté municipal de déménagement.
Également devant le 12 puisque nous arrivons.
C’est le même déménageur.
Qui vient d’appeler pour dire que ses hommes auront quelques heures de retard.
Retard pris aux 22, possiblement.
Curieux entrelacements et croisements.
Spirale.

dimanche 15 juillet 2018

Où l'incompétence d'Orange pro coule un cabinet d'avocats!

Résultat de recherche d'images pour "vieux téléphone"

Souvent, je dis être comme une 404 (vieille voiture du XX ème siècle) je veux dire en cela rouler benoitement dans la vie professionnelle avec rigueur, solidité, bref en vrai production Peugeot des temps anciens.
Le cabinet va déménager, locaux plus grands, plus adaptés.
Donc la téléphonie.
Et Orange ; orange pro ; vous savez, ceux qui vous inondent de coups de téléphones, fax, mails pour vendre et vendre encore et revendre toujours.
Un commercial vous est dédié, me dit-on.
Il m’appelle un jour : «  c’est pour la fibre »
La fibre, c’est bon, comme dans les légumes, sûrement.
Je dis à cet homme que nous allons déménager et que donc, lors du rendez-vous…
Mais il n’était pas là et de dire que ça ne servait à rien et qu’il fallait téléphoner deux mois avant au 39 01 dédié aux professionnels ; nous avons un contrat business ou bisenasse ou je ne sais.
Bref le commercial dédié se dédie.
Puis un jour un téléphone pour la fibre, les légumes toujours.
Je qui que…
C’est parfait, je m’en occupe. Noël Noël
Et arrive un contrat triplant la facture avec ses choses incompatibles avec notre système selon notre téléphoniste de proximité ; un petit quoi, comme télégraphiste.
On annule tout mon brave !
Et comme la guerre.
Annulation, reddition, excuses murmurées.
Et début mai, le 39 01.
Un monsieur m’explique que j’ai la voix de Johnny Halliday, sans le cancer, j’espère.
Déménagement noté au 19 juillet, création de ligne probable.
Mais pas possible de transférer notre contrat, pas possible, pas possible.
Faut en souscrire un autre, plus cher, bien sûr.
Soit, je renonce à comprendre et prend.
Et le temps passe qui nous emporte vers le néant du professionnalisme.
De temps à autre j’appelle le 39 01, numéro érotique, on me dit que tout va bien.
Viennent les jours, sonne l’heure, l’inquiétude demeure.
Et puis rien ne va plus, comme à la roulette russe.
Mon contrat parait avoir disparu que je reçois signé électroniquement le 9 juillet pour un déménagement au 19.
39 01, un déclic.
Une personne parait effondrée.
On m’appelle, me rappelle, oui, …pour savoir si on m’a appelé.
Je veux juste un gars qui vienne brancher le câble pré-positionné par notre entreprise, moi.
Le dossier passe à l’étage supérieur
Une personne me donne son email, je lui envoie le contrat disparu.
Elle dit que c’est peut-être… parce qu’il faut 4 mois pour la mise en place de ce type de contrat.
Ben, ma bonne dame si je téléphone en mai en précisant un déménagement le 19 juillet, ce n’est pas pour être branché en septembre.
Déroute, urgence signalée, remontées assurées et excuses plates comme la terre.
D’ailleurs un cadre visiblement d’appeler ensuite à la voix de parisien tendance glaçon.
Et Miracle : » bonjour, c’est FRANCE TELECOM »
Pour le rendez-vous urgent.
Le 26.
Mais je déménage le 19 avec mon PABX !
Ben, ça ne fait rien.
Donc Orange pro, c’est la boite qui vend des contrats inutiles (résiliation= souscription=prime), s’aplatit en excuses devant cette faute grave, communique alors, mais n’est pas fichue d’envoyer un technicien en urgence brancher la prise ?
Pour la date indiquée du 19 ?
Le pro d’Orange veut dire quoi, en fait.
PROgnate ?
Une semaine sans téléphone ni internet, cela à un coût financier qui va être réclamé, plusieurs milliers d’euros, en l’espèce.
Visiblement le dossier est remonté, mais l’efficacité n’est pas là.
Chez Orange, tout est communication.
Vous entendez Orange, c’est l’orage ; fuyez !
Incompétence à tous les étages, comme autrefois le gaz !
J’ai ressorti l’épée de mes ancêtres, elle est de la même époque que ces gens-là !
Allez, un miracle ou la guerre ?

dimanche 8 juillet 2018

Une pensée vient quand « elle » veut 

Résultat de recherche d'images pour "nietzsche par munch"


Pour ce qui est de la superstition des logiciens: je ne me lasserai pas de souligner sans relâche un tout petit fait que ces superstitieux rechignent à admettre, — à savoir qu'une pensée vient quand «elle» veut, et non pas quand «je» veux; de sorte que c'est une falsification de l'état de fait que de dire: le sujet «je» est la condition du prédicat «pense». Ça pense: mais que ce «ça» soit précisément le fameux vieux «je», c'est, pour parler avec modération, simplement une supposition, une affirmation, surtout pas une «certitude immédiate». En fin de compte, il y a déjà trop dans ce «ça pense»: ce «ça» enferme déjà une interprétation du processus et ne fait pas partie du processus lui-même. On raisonne ici en fonction de l'habitude grammaticale: «penser est une action, toute action implique quelqu'un qui agit, par conséquent ». C'est à peu près en fonction du même schéma que l'atomisme antique chercha, pour l'adjoindre à la «force» qui exerce des effets, ce caillot de matière qui en est le siège, à partir duquel elle exerce des effets, l'atome; des têtes plus rigoureuses enseignèrent finalement à se passer de ce «résidu de terre», et peut-être un jour s'habituera-t-on encore, chez les logiciens aussi, à se passer de ce petit «ça» (forme sous laquelle s'est sublimé l'honnête et antique je).

Nietzsche