dimanche 12 avril 2015

Eloge du principe!

Qu'est-ce donc qu'un principe?
Une idée première qui sous-tend les action?
Le spirituel qui guide la matière ?
La philosophie avant l'utilitarisme ?
Chacun a ses mots, mais comprend l'idée.

En démocratie, liberté individuelle, respect de la vie privée sont des principes qui empêchent que la police débarque chez vous quand elle le veut, au nom de la seule sécurité.

Il y a un principe qui dit que les libertés individuelle sont sous le contrôle du juge judiciaire.

Le projet de loi sur le renseignement et le terrorisme oublie cela, faut être efficace

Les plus efficaces, ce sont les dictatures !


Il y a aussi un principe qui dit que l'humain est sacré, que le corps humain est sacré, inaliénable, donc.

Pas d'esclavage, pas de vente des organes !

C'est pour ça que personne n'a de droits sur le corps d'autrui.

Et quand les députés décident que l'on peut prélever des organes sur un corps sans l'accord des familles, en présumant un consentement, cela induit que le corps n'est plus sacré.

Pourquoi serait-il alors inaliénable ?
Comment interdire cette exposition de corps humains comme cela a été fait, il y a quelques mois?

Le principe sous-tend, mais surtout, il fonde.

Au nom de l'utilitarisme, le nier, c'est jeter livres et philosophie, c'est créer un monde de l'administration.

Cela s'appelle une dictature

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire