lundi 4 mai 2015

Contresens français

Résultat de recherche d'images pour "contresens"

Les mots qui suivent ne sont que l’expression d’une pensée particulière, datée peut-être, partielle certainement ;  mais notre bon pays n’est-il pas à contresens ?
Il paraît que le président Hollande a retrouvé dans sa bibliothèque Ernest Renan dont les développements sur l’idée de Nation rappellent le dynamisme de la volonté de vivre ensemble.
Volonté !
Cette volonté implique l’acceptation d’une histoire passée et le choix de créer une histoire future dont le fondement est bien, dans la démocratie française, la pensée des lumières. Elle-même d’ailleurs héritière du christianisme, n’en déplaise aux laïcards.

Alors, on se dit dans une société fondée sur la liberté individuelle que cette liberté conduit à une forme de solitude propice à tous les errements et que l’utile est bien apprendre à penser avant toute chose.
Apprendre à penser, c’est la maîtrise de la langue française, la connaissance de l’histoire du pays, les outils de la construction d’un raisonnement.
Français, histoire, philosophie ; toutes ces matières qui paraissent au fur et à mesure du temps en déclin dans l’école de la république.
Contresens.

Au moment, s’agissant du renseignement, ou les États-Unis réforment le Patriot Act pour limiter le domaine d’intervention des services et, surtout, pour introduire ou améliorer un contrôle judiciaire, la France pays prétendu des droits de l’homme fait exactement l’inverse.
Il va être voté un texte vague écartant le contrôle du juge judiciaire, ce qui peut se comprendre dans l’instant, mais paraît manquer de réflexion profonde sur les principes républicains que l’on proclame et sur lesquels on se fonde pour donner des leçons au monde entier.
Contresens

Notre pays est, pour des raisons qui tiennent uniquement à l’économie ou à  un opportunisme temporaire, l’ami du Qatar et de l’Arabie Saoudite, plutôt que de l’Iran.
Ce qui est très étonnant c’est que salafisme, wahhabisme sont proches de la pensée de l’État islamique et que, même si l’Iran a des aspects effrayants, la civilisation perce est plus porteuse d’avenir que la pensée pétrolière des déserts arabiques.
Contresens.

On se glorifie qu’un patrouilleur ait sauvé des centaines, des milliers de migrants en Méditerranée ce week-end pour immédiatement les livrer, d’ailleurs, à l’Italie qui n’en peut plus.
On trouve horrible la solution australienne de raccompagner chez eux les navires de migrants, solution qui ne serait pas compatible avec le droit européen, mais qui évite les morts, pragmatiquement.
Car si ce sont des milliers de migrants qui chaque semaine sont récupérés et qui seront introduits sur le territoire européen, il n’y a pas de raison que cesse ce flot de navires de la misère.
La question n’est pas tant de les accueillir dans des conditions approximatives sur les terres européennes, pouvant là générer le populisme ; mais bien plutôt, enfin, de cesser de piller les matières premières de l’Afrique, de favoriser une agriculture vivrière, d’électrifier le continent, comme n’a pas tort de le dire Monsieur Borloo.
Mais sous couvert de bonnes paroles la politique européenne génère plus de drames qu’autre chose, conduisant de surcroît les populations européennes à ne plus vouloir de l’immigration, alors même que l’Europe vieillissante en a et en aura besoin.
Contresens.

Et puis, bien sûr, la jeunesse.
Ce pays de France dirigée par des vieux technocrates fonctionnaires ne voulant rien changer à un système déphasé, mais qui les protège, eux.
Ce pays où les syndicats, patronaux comme salariés, défendent ce que l’on appelle les insiders et les avantages acquis d’une génération sacrifiant allègrement la jeunesse.
Contresens 

Sinon, il y a le débat entre Caroline Forest et Aymeric Caron, Julie Gayet à l’Élysée, le changement de nom de l’UMP et autres choses tout aussi fondamentales.
Ah, oui ; le Royal baby !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire