jeudi 28 mai 2015

Où l'on fait chanter son ex-femme couchant avec un homme marié!

Résultat de recherche d'images pour "chantage"


À la Cour de cassation, les magistrats n’ont vraiment pas d’humour, ni le sens de la commune morale.
Ainsi un brave homme, choqué que son ex-femme puisse entretenir une liaison avec un homme marié, ce qui à l’évidence est répréhensible, avait, pour la ramener sur le beau chemin de la vertu, menacé de révéler cette liaison à l’épouse du mari, sauf à ce qu’elle lui verse une certaine somme d’argent.
Il avait été condamné par une Cour d’appel au motif que le chantage est le fait d’obtenir quelque chose en menaçant de révéler ou d’imputer des faits de nature à porter atteinte à l’honneur ou à la considération.
Il estimait que cette révélation hypothétique n’était pas susceptible de porter atteinte à l’honneur à la considération prenante en considération, semble-t-il, l’évolution des mœurs.
Parfois, en matière de divorce, l’adultère n’est même plus une faute, ma bonne dame !
Mais la Cour de cassation n’a pas suivi ce moraliste.
Quoique le raisonnement juridique de ce saint homme fût un peu approximatif qu’il a ainsi expliqué à la pécheresse :
« Y'a des gens qui diraient « Ben il est moins con que nous ». Ils diraient « Lui il a des couilles, il est moins con que nous, il a fait ce que d'autres n'auraient pas fait. »
Y’a des gens, mais pas les conseillers de la Cour de cassation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire