vendredi 6 novembre 2015

Juges et Avocats de toutes les juridictions, unissez-vous!

Résultat de recherche d'images pour "palais justice ruine"


Il y a encore quelques jours à peine, le peuple des avocats était en révolte contre un projet inique, officiellement de la Chancellerie, mais en fait de Bercy, visant à taxer les avocats et à diminuer leur rétribution au titre de l’aide juridictionnelle.
C’est comme si l’on taxait les juges pour rendre la justice.
Ce mouvement n’est pas terminé, certain barreaux résistent encore.
Ce que l’on espère être une simple trêve a été conclu par la représentation de la profession.
Le métier d’avocat, dans sa majorité reste un métier de proximité, et c’est heureux ; même si, souvent, ceux qui s’expriment dans la profession paraissent parfois surtout représenter un secteur d’activité plus entrepreneurial, plus cossu ; moins judiciaire.
Et méconnaître, donc, certaines réalités.
Une trêve donc, et c’est ce qu’il conviendra de rappeler à tous ceux qui voudront faire de ce protocole intervenu une paix définitive ; enfin jusqu’à la prochaine guerre.
Il a pu être constaté une compréhension des magistrats, souvent, pas toujours, pas partout ; mais aussi finalement une méconnaissance des conditions économiques actuelles de la profession d’avocat, de sa paupérisation, de la notion de frais, de charges du professionnel libéral.
En tout cas, la magistrature n’a pas embrayé.
Elle a raison.
La misère de la justice touche tout le monde et le mauvais sort fait aux avocats annonce demain celui fait aux magistrats dont beaucoup vont partir à la retraite, qui ne seront pas remplacés.
C’est l’une des raisons de cette fameuse justice du XXIe siècle de madame Taubira, qui vise en fait à limiter le rôle du juge, ce qui peut paraître aussi un mauvais coup fait à la démocratie quand on remplace le juge indépendant et gratuit par des commissions administratives ou des médiateurs privés payants..
Quoiqu’il en soit, il est permis d’éprouver un regret.
Cette manifestation de colère de l’Union Syndicale des Magistrats, n’aurait-elle pas pu intervenir voilà quelques semaines pour renforcer ce mouvement de colère de tout le monde judiciaire ?
Sans attendre un congrès syndical ?
Peut-être ne mélange-t-on pas les torchons et les serviettes, mais une serviette se salit très rapidement et souvent, on la jette ensuite
Il est grand temps que toutes les professions touchant la justice s’unissent.
Juges et Avocats de toutes les juridictions, unissez-vous !
Et tous les autres aussi !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire