lundi 12 décembre 2016

Pour Noël vos enfants vous offriront une Boxdivorce

Résultat de recherche d'images pour "fou avec entonnoir sur la tête"
À partir du mois de janvier va entrer en application, sous réserve des décrets, le divorce par consentement mutuel dit « sans juge ».
Il existe un mouvement constant de déjudiciarisation que l’on présentera revêtu du sceau de la modernité, là où la motivation est souvent l’économie budgétaire, ou la volonté insidieuse d’affaiblir le juge judiciaire, garant des libertés.
C’est vrai que l’ancien divorce par consentement mutuel avait une apparence un peu désuète en raison principalement des modalités de réception des justiciables par l’Institution judiciaire dont on connaît la convivialité.
Mais, enfin, un juge indépendant vérifiait qu’aucune des parties n’était lésée et surtout que l’intérêt des enfants était préservé.

Au nom de la modernité, exit le juge.
Désormais chacun des époux aura son avocat et le divorce contractuel sera ensuite déposé au rang des minutes de l’inévitable notaire.
Y verra un progrès qui veut.
Le divorce est donc un contrat, un marché, une marchandise.
Et voilà donc que des sites proposent à prix réduit un divorce par Internet.
Les époux donnent des renseignements et reçoivent par courrier un projet de convention de divorce qu’ils renvoient signée et vogue le divorce.

Je sais bien que les avocats de province sont archaïques.
Mais avoir dans son bureau la personne, écouter son propos, vérifier son consentement ; bref préserver l’humain paraît indispensable en la matière.
Mais non, ça n’a pas d’importance.
Je crois que c’est le même site qui propose une boxdivorce.
Pour Noël, sous le sapin, les enfants déposeront, à l’attention de leurs parents une boxdivorce pour un divorce joyeux et tout le monde applaudira.
Un délire.

Comme dirait Vincent Hervouët, ainsi va le monde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire