mercredi 28 décembre 2016

La grâce sauvage.

Résultat de recherche d'images pour "monarchie de droit divin"


Peut-être existe-t-il, dans tout procès, civil, pénal, commercial, une part d’injustice parce que la justice est humaine, imparfaite, relative.
Mais la justice des hommes, la justice républicaine est progrès face à la justice de Dieu ou des rois.
Elle est celle du peuple souverain.
Madame Sauvage est femme malheureuse, mais qui n’a pas tué son mari en légitime défense et qui a été condamnée deux fois par des jurés populaires, des citoyens.
Et semble-t-il n’a guère exprimé de regret d’avoir ôté une vie.
Ce qui explique le refus de libération, ensuite.
Elle a été traitée comme des milliers de détenus.
Mais ses avocates en ont fait une oriflamme, un drapeau, une image, une icône.
Une cause médiatique à défendre…contre la justice.
Au-delà de la réalité du dossier.
Le président Hollande a gracié une fois.
Et encore une deuxième fois.
Ce qui est grotesque, pour tout dire.
Pendant que, probablement, des innocents croupissent en prison, qui n’ont pas la chance de la sollicitude médiatique.
Pourquoi elle ?
Parce que sa place n’est pas en prison. dit le Président.
Supprimons donc les juges qui ont estimé l’inverse.
S’il y a une conclusion à tirer, c’est que la grâce présidentielle est un non-sens aujourd’hui.
Et qu’elle n’a plus sa place dans notre vieillotte Constitution

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire