Pages

jeudi 30 mars 2017

Montaigne, le sexe et la poule.

Résultat de recherche d'images pour "poule amoureuse"
Refusons-nous à dire qu’hier était plus beau qu'aujourd’hui ou demain, il est seulement plus connu.
Mais il est vrai que les bizarreries de la vie sont, maintenant, portées plus aisément à notre connaissance par les réseaux sociaux.
Quel étrange excès qu’il n’aurait pas commis, sûrement, à la lecture de Montaigne:

« Comme si nous avions l’attouchement infect, nous corrompons par notre maniement les choses qui d’elles memes sont belles & bonnes. Nous pouvons saisir la vertu de façon qu’elle en deviendra vicyeuse, si nous l’embrassons d’un desir trop aspre et violant. »
« Ne soyez pas plus sages qu’il ne faut, mais soyez sobrement sages. J’ay veu tel grand blesser la reputation de sa religion pour se montrer religieux outre tout exemple des hommes de sa sorte. J’aime des natures temperées et moyennes. L’immodération vers le bien mesme, si elle ne m’offense, elle m’estonne et me met en peine de la baptiser. »
« Je veux donc, apprendre cecy aux maris, s’il s’en trouve encore qui y soient trop acharnez: c’est que les plaisirs mesmes qu’ils ont à l’acointance de leurs femmes, sont reprouvez, si la moderation n’y est observée; et qu’il y a dequoy faillir en licence et desbordement, comme en un subjet illegitime. »


Alors, les poules, vous pensez bien…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire