Pages

mardi 28 mars 2017

Marseille: marche parmi les ordures!

Résultat de recherche d'images pour "grèves éboueurs marseille"
La conflictualité sociale a toujours été, à Marseille, virulente avec des méthodologies brutales.
Les dockers, les transports en commun, les éboueurs…
Des grèves à répétition, des blocages illicites…
Probablement, d’ailleurs, cela a-t-il contribué à la chute de la réparation navale marseillaise comme aux difficultés portuaires.
À nouveau, dans le centre-ville, une grève des éboueurs, les odeurs, la saleté.
Tandis qu’au Mucem une exposition évoquait, cruelle ironie, « la vie de l’ordure »…
Il y a cependant une question qui peut se poser, qui est celle de l’acceptabilité par la population.
Ce qui autrefois était accepté, considéré comme normal, finalement, l’est-il encore ?
Il se pose en effet la question de l’hygiène, les rats se multipliant dans la ville.
Il se pose également, dans une économie sinistrée, la question de l’image de cette ville.
Il se pose aussi, simplement, la question du respect de la loi.
Le Parlement vote, assez régulièrement, des lois liberticides : loi renseignements, loi de programmation militaire; lois intrusives dans l’intimité des Français.
Existe aussi l’état d’urgence dont, aujourd’hui, l’utilité n’est pas évidente mais qui touche les libertés publiques.
Le citoyen est surveillé.
Dans ce contexte, n’est-il pas en fait invraisemblable que le blocage de quelques éboueurs empêchant de manière illégale l’entretien normal de la voie publique soit toléré ?
N’est-ce pas là manifester finalement le plus grand des mépris envers le peuple.
C’était marche ou crève.

C’est marche parmi les ordures ou crève.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire