dimanche 17 août 2014

La mort du bon père de famille .

Le législateur , encore lui, a donc tué le bon père de famille, référence des juristes pour le remplacer par la notion de raison.
Cette notion est plus philosophique , plus profonde, mais je doute que le législateur , ce nain de l'esprit, en ait conscience qui voulait seulement couper les attributs masculins se trouvant dans la loi.
Ce qui est, en fait, ridicule .
Cela participe de cette croyance de nos politiques que leurs mots sont loi divine.
Ainsi la France restera cinquième puissance mondiale, le Président l'a dit!
Comme l'ancien, tel Jeanne d'Arc, entend la voix du peuple qui l'appelle.
Le bon père de famille, ou l'homme raisonnable, veut seulement vivre de son travail et on se dit parfois que ce ne sont pas des mots qu'il faut effacer, mais le législateur lui-même pour y arriver!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire