samedi 6 mai 2017

La question de la haine.

Résultat de recherche d'images pour "haine"


La haine, c’est un sentiment, un ressenti ; un sentiment de répulsion, de rejet.
C’est elle qui fonde le meurtre que la justice sanctionne, aux lieu et place de la vengeance toute aussi haineuse.
Un groupe ne peut vivre que par l’amour, l’attirance envers l’autre pour forger les règles de la cité.
La haine ne peut pas fonder une vie commune en société.
Dans les campagnes électorales françaises, il y eût de la violence verbale, des débats des excès.
Mais la haine ne dominait pas.
Ce qui créé aujourd’hui le malaise, c’est qu’elle parait être gagnante.
Peu importe que l’on soit de droite, de gauche, que l’on vote LR, EM ou FN, ce qui compte c’est le combat. des idées mais le respect des hommes, des citoyens.
Quand apparait la haine de l’étranger, mais aussi du riche, du banquier, c’est autre chose qui transparait : la haine de l’homme,  la violence réelle, celle qui retourne au meurtre.
Alors, non ; tout n’est pas égal.
L’amour et la haine, comme la vie et la mort.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire