samedi 6 décembre 2014

Pourquoi notre cabinet d'avocats sera fermé le 10 décembre


Notre cabinet d'avocats sera fermé le 10 décembre participant à la protestation, à l'écœurement ,des professions du droit.

Je sais: les gras, les gros, les cupides, les rentiers ...Je lis les commentaires, parfois, sous les articles; déversoirs de la haine ordinaire.

Il faut, nous dit-on, chasser la rente.

Et ce Président de la République qui ne s'est pas mis en disponibilité de la Cour des comptes et qui, pour trois ans d'activité touchera 5000€ de retraite, on en dit quoi?

Ce n'est pas un rentier, lui?

Et cette autre qui vend sa parole d'ancien Président en grasses conférences?

Voyez-vous, je crois qu'il faut réformer grandement le pays, mais que cela induit de tout réformer, y compris la fonction publique ,et surtout la haute fonction publique qui décide de tout pour tous, mais qui, elle, n'est jamais interrogée, alors que ses résultats sont piteux pour le pays.

Oui, mille fois oui, il faut reformer aussi les professions du droit!

Simplement, pas en disant que c'est à cause de la pression de Bruxelles, pas en les montrant du droit pour écarter le regard de soi, pas surtout, en faisant commettre ces basses oeuvre par Bercy.

Le droit, voyez-vous, ça chacun le sait ,est une défense contre l'arbitraire, contre le plus fort; c'est le droit qui protège de la dictature.

Plus les professions du droit sont fortes, plus le droit sera, dans un pays, respecté et la tentation est donc toujours grande pour un pouvoir de les affaiblir.

Ce peut être ainsi, si l'on n'y prend garde, la démocratie que l'on affecte dans son jeu subtil de pouvoirs et de contre-pouvoirs.

Alors quand un pouvoir, socialiste de surcroit, qui devrait veiller aus principes, veut réformer les professions du droit sous l'égide du ministère de l'économie ET PAS DE CELUI DE LA JUSTICE, et veut, encore, procéder par ordonnances et non par débat parlementaire, c'est juste de se révolter; oui révolter.

C'est fourberie! Dangereuse fourberie!

Car, voyez-vous; les technos de Bercy ne comprennent rien au droit, ils raisonnent en terme de lignes de budgets, ce qui annonce des catastrophes pratiques.

Car si ce pouvoir considère que le droit est une marchandise et que Montesquieu n'est pas un penseur, mais juste un cercle d'influence, alors, il y a danger.

Ces gens-là, rentiers depuis trop longtemps ne réfléchissent plus, ils comptent.

Oui à une réforme des profession du droit, sous l'égide du ministère de la justice, car il a la connaissance du terrain à réformer.

Est-ce trop demander?

En attendant, notre cabinet sera fermé le 10 décembre.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire