jeudi 6 avril 2017

26 avril 2018.

Résultat de recherche d'images pour "temps qui passe"
Parfois, on part à la guerre judiciaire avec le sentiment d’un armement défaillant.
Et le client qui trouve légitime de ne pas payer puisque le dossier est mauvais ; ça se tient.
Au jour néanmoins de l’audience, c’est l’adversaire qui évoque le mot redressement judiciaire.
Demande de renvoi pour mise en cause des organes de la procédure, selon l’expression.
(Nous n’en dirons rien, de l’expression, ni des organes nullement érogènes.)
26 avril répond le juge.
C’est trop court dit l’avocate.
2018 précise-t-il.
Se retenir de ne pas éclater de rire.
Cela étant de tels délais représentent un dysfonctionnement majeur, mais ça ne gêne finalement personne sauf le peuple des justiciables et les avocats.

Autant dire vraiment personne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire