samedi 22 avril 2017

Gambetta : « Et l’État doit être laïque (1875) »

Résultat de recherche d'images pour "gambetta"
"...Les affaires religieuses sont affaire de conscience et par conséquent de liberté. Le grand effort de la Révolution française a été pour affranchir la politique et le gouvernement du joug des diverses confessions religieuses. Nous ne sommes pas des théologiens, nous sommes des citoyens, des républicains, des politiques, des hommes civils : nous voulons que l’État nous ressemble et que la France soit la nation laïque par excellence."

"... ce que nous voulons c’est la liberté partout et en premier lieu la liberté de conscience assurée pour tous : mais avant tout, par-dessus tout, nous considérons que la mise en œuvre de la liberté de conscience consiste d’abord à mettre l’État, les pouvoirs publics en dehors et au-dessus des dogmes et des pratiques des différentes confessions religieuses, à mettre la France à l’abri aussi bien des empiètements du sacerdoce que de l’empire. C’est là le commencement et la fin de la liberté civile, qui engendre la liberté politique. »

 Léon Gambetta, discours du 23 avril 1875 à Belleville.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire