mardi 18 avril 2017

On ne choisit pas son juge!

Résultat de recherche d'images pour "juge fou"
Il existe, dans la justice, un vocabulaire suranné, incongru peut-être en ces temps de dématérialisation.
La grosse, qui n’existe plus depuis 1975, je crois, mais que nous continuons à faire vivre.
Des adages : « le juge est saisi par les parties »
C’est en procédure civile pour indiquer que ce sont les justiciables qui lancent le procès et cela n’appelle aucun geste physique violent, voire émasculateur.
Un autre : « on ne choisit pas son juge »
Pourtant les juges sont des hommes et des femmes qui n’ont pas forcément un degré de compétence équivalent, non plus que le diagnostic judiciaire.
Il arrive que certaines décisions donnent une impression de surréalisme fracassant.
Mais on ne choisit pas le juge devant lequel le dossier va être évoqué, d’ailleurs des tours de rôle existent, par exemple à Marseille, de telle manière que ne puisse être prévu qui siège.
Surprise !
Reste que pendant les vacations, il est possible de savoir qui tient l’audience…
Alors, si l’on ne choisit pas son juge, il est toujours loisible de choisir une date.

Et parfois, conseillé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire