vendredi 28 avril 2017

Elections présidentielles françaises, antifascisme et ligne Maginot.

Résultat de recherche d'images pour "ligne maginot"
Ce sont les élections présidentielles en France et comme une hystérie paraît gagner ce vieux pays.
Face à la candidate du Front National les appels sont lancés pour faire barrage à l’extrême droite, voire au fascisme.
Il existe dans un certain nombre de pays désormais des forces politiques qui apparaissent que l’on qualifie différemment de protestataires, de populistes et certaines se greffent sur de vieux partis.
Se rappelle-t-on, par exemple, ainsi en Italie le MSI devenu Alliance nationale ? Mais cela paraît loin, différent d'ailleurs, du mouvement 5 étoiles qui correspond plus au bouleversement actuel.
L’UKIP en Grande-Bretagne, les électeurs de Trump aux USA.
Et en France le Front National, voire la France insoumise.
Ces mouvements naissent comme le dit bien le géographe Christophe Guilluy de la disparition des classes moyennes, de la paupérisation des campagnes et des petites villes, de la concentration des richesses dans les métropoles, et même à l’intérieur de celles-ci dans certains groupes sociaux.
C’est un mouvement important, dangereux sûrement, auquel il faut apporter réponse et la réponse consiste à réparer cette fracture sociale comme le disait son temps d’ailleurs … Jacques Chirac.
Le politologue Pascal Perrineau, qui n’est pas, je pense coupable  d’extrémisme dit bien cet égard que l’on ne peut vraiment considérer le Front National comme un parti d’extrême droite, comme un parti fasciste évidemment qui prône le parti unique,  mais que le FN s’inscrit désormais dans ce mouvement.
Même si, à l’origine ses fondateurs étaient différents, mais c’était il y a combien de décennies ?
Devant la misère économique et sociale qui se développe en France qui oppose ceux qui sont protégés et ceux qui ne le sont pas il est probablement erroné de crier à la lutte contre l’extrême droite car le danger n’est pas tant l’extrême droite qu’une implosion sociale.
Et cet égard tous les appels lancés par ceux qui sont justement protégés apparaissent dérisoires, empêchent de regarder en face la réalité du pays et, en fait ne permettent nullement de contrecarrer un danger, mais de se rassurer à bas prix.
Cela rappelle finalement la ligne Maginot qui n’avait pas pris en compte les changements des armes intervenus.
Ces fortifications imprenables pour l'état major français d'avant guerre...
On a vu le succès!
Le danger, ce n’est pas tant l’extrême droite que l’aveuglement devant ce monde qui bouge.

Comment remédier à la disparition tragique des classes moyennes ?
Et si l’on commençait par là ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire