vendredi 9 mai 2014

Propos d'avocat sur le pont.


Nous autres, avocats, comme tant de professionnels, vivons dans le mouvement permanent; l'urgence, le coup de téléphone de plus au dernier moment, la télécopie ou le courriel in extremis,  le dossier qu'il faut conclure et que l'on a peut-être pas conclu.
En fait chaque minute qui s'est écoulée nous renvoie à notre gestion professionnelle et à nous-même.
Avouerais-je alors, in petto, n'aimer guère les ponts, quand le temps paraît s'être arrêté pour tous les autres qui sont à la plage (hormis ceux qui n'ont pas la mer à côté, les pôvres) et que l'on est là, au bureau, prétextant enfin avoir le calme, mais en fait le détestant.
Et ce client qui doit venir régler sa facture et qui n'est pas là; qu'une méduse le pique!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire