samedi 24 mai 2014

Sur l'Europe, de Gaulle disait ...




« …I faut convenir que l'entrée de la Grande-Bretagne, d'abord, et puis celle de ces États-là changera complètement l'ensemble des ajustements, des ententes, des compensations, des règles, qui ont été établies déjà entre les Six, parce que tous ces États, comme l'Angleterre, ont de très importantes particularités. Alors, c’est un autre Marché commun dont on devrait envisager la construction. Mais celui qu'on bâtirait à onze et puis à treize et puis peut-être à dix-huit ne ressemblerait guère, sans aucun doute, à celui qu'ont bâti les Six.
D'ailleurs, cette Communauté s'accroissant de cette façon verrait se poser à elle tous les problèmes de ses relations économiques avec une foule d'autres États, et d'abord avec les États-Unis.
Il est à prévoir que la cohésion de tous ses membres, qui seraient très nombreux, très divers, n'y résisterait pas longtemps et, qu'en définitive, il apparaîtrait une Communauté atlantique colossale sous dépendance et direction américaines et qui aurait tôt fait d'absorber la Communauté européenne.
C'est une hypothèse qui peut parfaitement se justifier aux yeux de certains, mais ce n'est pas du tout ce qu'a voulu faire et ce que fait la France et qui est une construction proprement européenne … »

Conférence de presse de Charles de Gaulle (14 janvier 1963)

Vraie question que de savoir si l’Europe d’aujourd’hui ne s’aligne pas trop sur les USA en oubliant qu’elle va de l’Atlantique à l’Oural et que la culture  européenne inclut le monde slave plutôt que nos amis d’outre atlantique ! L'Europe est culturellement lus proche, en fait que Vladimir que de Barack.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire