vendredi 28 mars 2014

D'une brik à l'autre.

Il y a cette entrée culinaire du Maghreb, simple et frugale, et puis la Bricq, ministre de la République, à l'élégance incertaine, qui trouve que la cuisine de l'Elysée est dégueulasse , à l'heure chinoise, et qui va avoir l'occasion de retourner chez elle se concocter les plats qu'elle aime et nous éviter son indigeste indécence.
Pas la peine de m'inviter, je préfère la première; pas besoins de baguettes pour le dire!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire