samedi 29 mars 2014

Vol au presbytère et autre sottise

La lecture de la presse, sur tablette même, a parfois des senteurs de madeleine de Proust.
C'est un passé suranné qui arrive jusqu'à nous, arrachant un sourire ou un froncement de sourcils.
Ainsi, au presbytère un vol ; un vol odieux.
Un disparition étrange d'images pieuses, se retrouvant en vente sur internet.
C'était la femme de ménage du curé qui les volait pour les revendre.
C'est rassurant de savoir qu'il y a des gens qui achètent des images pieuses; ça sent bon la sacristies et l'encens; c'est mieux que fumée de joint.

A Rimes, les rois furent sacrés au temps jadis.
Un adolescent, traversant la gare a été verbalisé pour avoir porté des écouteurs.
C'est qu'un décret de 1942, Maréchal nous voilà, interdit « à toute personne de faire usage sur les quais des gares d'appareils ou instruments sonores ».
Les écouteurs envoient le son dans l'oreille et pas vers les autres, mais bernique!
C'est Brassens qui chantait que jamais la couronne du roi des cons ne roulerait à terre; comment lui donner ici tort?

Et en plus, la cuisine de l'Elysée est dégueulasse!
Il nous faudrait une bonne guerre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire