mercredi 19 mars 2014

Défense et illustration du secret!





"Mon âme a son secret, ma vie a son mystère. " a écrit Alexis-Félix Arvers, dont j'ignorais jusqu'au nom.

Chaque âme a droit au respect de son secret, cela est juste.



En matière de justice des hommes, le fondement du secret est différent : il s'agit de préserver la liberté individuelle, les droits de la défense, la présomption d'innocence ; toutes notions qui mettent au coeur de la démocratie le citoyen.

La transparence peut être totalement dictatoriale et instrumentalisée par les uns ou les autres selon qui gouverne au gré des élections volatiles...



C'est donc grave quand on porte atteinte au secret professionnel des avocats qui est, rappelons-le, de la même nature que celui des prêtres : va-t-on mettre des écoutes dans les confessionnaux ?

Mais c'est tout aussi grave quand on porte atteinte au secret de l'instruction et il est singulièrement déplaisant de voir le feuilleton Sarkozy se retrouver dans la presse, de voir les écoutes téléphoniques retranscrites dans médiapart nouvel inquisiteur, payant il est vrai.



Comme les avocats se sont levés quand on a porté atteinte au secret professionnel ; nul ne doute que l'ensemble de la magistrature va se lever pour enfin demander violemment le respect du secret de l'instruction.

Et les avocats seront aux côtés des juges.



Ceux qui pensent que ce n'est pas si grave, puisqu'après tout il s'agit de Sarkozy, devraient prendre deux secondes de réflexion pour se dire que dans l'hypothèse où celui-ci reviendrait au pouvoir, le fait que les violations réitérées des principes aient été actées par la justice risquerait fort de se retourner contre eux.


Le principe est le principe dont le respect élève la pensée !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire