dimanche 30 mars 2014

Pour mon dernier, et premier, repos.


chapelle saint jean baptiste rocamadour


J’ai réalisé l’autre jour n’avoir plus vingt ans quand le temps que j’évoquais remontait à trente ans.

Il n’est pas temps de songer à la retraite, sauf de Russie ; mais que faire de mes cendres futures ?

Ma fille voudrait bien les transformer en diamant pour se faire des boucles d’oreille, mais je suppute que c’est pour qu’il lui soit permis de se faire percer les oreilles ; que nenni, gourgandine !

J’opterai pour la crémation, c’est en ce jour d’élections, celui des urnes, emportant  plein d’espoirs déçus, mortellement adéquat.

Seulement lecteur, une fois que les cendre ne rougeoient plus, ce n’est plus si simple, aujourd’hui !


La règle de Saint Urne est la suivante :

Après la crémation, les cendres sont recueillies dans une urne cinéraire munie d'une plaque indiquant l'identité du défunt et le nom du crématorium.

L'urne peut être gardée au crématorium pendant un an au maximum (ou dans un lieu de culte, après accord de l'association chargée de l'exercice du culte).

À l'issue de ce délai, si les proches du défunt n'ont pas pris de décision, les cendres sont dispersées dans l'espace de dispersion du cimetière de la commune du lieu de décès ou, si nécessaire, dans le site cinéraire le plus proche.

(Pour la dispersion, si ça tarde, Monsieur VALS enverra les pandores)


Cimetière ou site cinéraire

Au sein d'un cimetière ou d'un site cinéraire, les cendres peuvent avoir les destinations suivantes :

  • inhumation de l'urne dans une sépulture,

  • dépôt de l'urne dans un columbarium,

  • scellement de l'urne sur un monument funéraire,

  • dispersion des cendres dans l'espace aménagé à cet effet (jardin du souvenir).

Dispersion des cendres en plein nature

Pour disperser les cendres en pleine nature, il faut s'assurer que celles-ci ne se répandront pas, même partiellement, sur la voie publique ou dans un lieu public (stade, square, jardin public, etc.).

La dispersion est autorisée en pleine mer mais peut être interdite sur les cours d'eau (se renseigner auprès de la mairie de la commune concernée).

Une déclaration à la mairie du lieu de naissance du défunt est nécessaire. Un registre indique l'identité du défunt, la date et le lieu de dispersion des cendres.

Inhumation de l'urne dans une propriété privée

L'urne contenant les cendres peut être placée dans une sépulture située dans une propriété privée.

Attention : il est interdit de conserver les cendres dans un logement, ainsi que de les disperser dans un jardin privé.


C’est cette dernière indication qui me trouble ; Je ne pourrai pas rester sur la cheminée du salon pour surveiller les survivants,  je voulais bien, moi !

Et ma douce ne pourra  pas se servir  de mes cendres pour enrichir la terre des géraniums.

Et je ne veux pas être dispersé aux quatre vents ; je prendrai froid !

Alors vous mettrez mon urne dans le tombeau, ce salon où les morts reçoivent les vers, mais les cendres, elles,  ne craignent rien.

Simplement puisqu’il parait que je suis d’un raisonnement compliqué, je veux aller dans celui du commandeur Jean de Valon, dans la chapelle saint Jean Baptiste, autrefois saint Louis, à Rocamadour.

Je suis Jean l’apôtre et pas le Baptiste ? C’est juste une question de solstice.

Je ne suis pas commandeur ? Même pas de la légion d’honneur ?

Vous direz que je suis Commander, comme Bond ; lui 007, moi 0013.

Tout homme a son coté espion.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire