dimanche 20 avril 2014

Camille Kouchner, entre gardasil et mélange des genres

Le gardasil suscite espoirs et doutes.
Espoir, car un vaccin contre le cancer du col de l'utérus est une chance.
Doute, car la santé est un marché dans lequel les investissement doivent être rentabilisés, au prix d'une prise de risque...pour les malades.
Sur canal +, la chaîne télé de la France profondément parisienne, il y avait une avocate, Camille Kouchner qui défend des femmes atteintes d'effets secondaires potentiels de ce vaccin.
Une héroïne .
On a vu son mari, réalisateur de films, qui a dit, compétent en la matière, son dévouement.
Son papa, ancien ministre, qui a fait le boulot télévisuel.
On a su que l'oncle et le frère, dans une revue médicale avaient lancé une pétition pour le médicament.
Drame familial; on en a pleuré pour elle!
le décor était joli, chez elle, bien décoré .
Je n'ai pas compris si le reportage était sur le médicament ou la famille Kouchner; plutôt sur la famille kouchenr, sorte de clip de pub pour le cabinet de fifille.
Clinquant le truc.
Mais reste un sentiment de malaise, d'artificiel, de cause gâchée.
un sentiment de quelque chose de factice.
Malsain.
Rendez-nous Dupond-Moretti, va!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire