mardi 22 avril 2014

Les greffiers, soutiers des tribunaux.

Un greffier en fin de carrière gagne autant qu'un magistrat la débutant; mais au magistrat vont les honneurs et les revalorisations de traitements tandis que les greffiers, soutiers, colmatent les brèches.
Ils sont un peu les classes moyennes  du petit monde des juridictions, donc oubliés à chaque fois que l'on parle de justice.
Leur fronde, à ce jour, se manifeste à midi, devant les tribunaux, sans perturbation des procès et donc sans porter atteinte aux intérêts des justiciables.
Peut-être est-ce pour cela, ou parce que ce qui est modeste ne l'intéresse pas que Madame Taubira tarde à descendre de ses nuages glorieux pour regarder la grise réalité de la conscience professionnelle!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire