mercredi 9 avril 2014

Hypocrites socialistes marseillais!


Jean Noël Guérini  a donc démissionné du parti socialiste avant que d'en être exclu le lendemain.
Il a précisé qu'il se représenterait aux élections sénatoriales, qu'il allait créer un  parti et ne courait aucun risque d'être mis en minorité au Conseil général.
Son adversaire politique principal, virulent s'il en est, Jean-Claude Gaudin a appelé à respecter la présomption d'innocence, Monsieur  Guérini paraissant quelque peu mis en examen de façon répétitive…
Les socialistes se sont réjouis de son départ, mais une question me taraude.
Si l'on prend la liste des élus au Conseil général, on s'aperçoit que la majorité de Monsieur Guérini est  socialiste et on sait bien que jamais personne n'a voté contre lui de sa majorité.
Un jour de folie, Madame Carlotti s'est témérairement abstenue.
De deux choses l'une, ou Monsieur Guérini est cet  être infâme que dit désormais le parti socialiste et alors pourquoi ne le met-il pas en minorité ?
 Où il ne l'est pas et alors pourquoi avoir voulu l’exclure ?
De mauvaises langues disent que lors des dernières élections municipales Monsieur Guérini s’est vengé de ceux qui l’avaient trahi et a favorisé l’élection  de Jean-Claude Gaudin
Peut-être alors, aujourd'hui, les socialistes marseillais cesseront ils d'être hypocrites.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire