jeudi 24 avril 2014

L'indifférence, prémices de la barbarie urbaine


A Lille, au pays de Martine,  une femme a été  harcelée dans le métro par un jeune homme alcoolisé pendant une trentaine de minutes
En général, on parle de la peur qui empêcherait les gens de s’interposer ; mais c’est peut être pire.
À l’exception des catastrophes naturelles, la majorité des souffrances humaines sont dues à la malveillance, l’avidité, la jalousie, l'indifférence, bref à l’attitude égocentrique qui nous empêche de penser au bonheur d’autrui. (Matthieu Ricard)
Ce n’est peut-être même plus la peur, mais l’indifférence, prémices de la barbarie urbaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire