dimanche 20 avril 2014

J'ai le droit de te voler et de te tuer!

Des cambrioleurs pénètrent dans une maison à La Ciotat; un échange de coups de feu s'ensuit.
L'un des cambrioleurs est gravement blessé,se trouve dans un état critique.
Voila, c'est un fait divers.Triste,hélas, de banalité
Mais quand on lit que les forces de l'ordre sont mobilisées car "la famille et les proches du braqueur se sont rassemblés à l'hôpital de la Timone, à Marseille, où des débordements sont à craindre"; ce n'est plus un fait divers, c'est une remise en  cause de l'Ordre républicain .
 La déclaration des droits de l'homme nous rappelle que la liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société, la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi. 
Notamment ne pas aller voler son voisin et lui tirer dessus sont une de ces bornes.
Ce qui devient grave est que ceux qui prennent ce genre de risques ne l'assument et plus et manifestent  désormais.
Et ça c'est dangereux pour l'ordre démocratique.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire