samedi 5 avril 2014

Du courage, Monsieur GAUDIN!

Marseille est sale.
Régulièrement la télévision donne quelques reportages où l'on voir les éboueurs de la ville courir le marathon puisque quand leur travail est fini, s'ils le jugent ainsi, ils peuvent partir
C'est le scandaleux fini parti d'un autre age.
La droite, avant les élections de tacler la communauté urbaine de gauche, complaisante.
Elle a gagné, la ville bien sûr; mais aussi la communauté urbaine.
Alors, Jean-Claude GAUDIN, nouveau maire de déclarer à la Provence, dans l'éventualité d'un jugement à venir annulant le fini parti
"Je dis, il faut faire mieux, plus travailler et moins salir, mieux encadrer le "fini-parti". Ceux qui nous donnent des leçons ne sont pas ceux qui répondent à une grève. Je sais par expérience qu'on peut tenir 30 jours dans une grève des transports. Mais vous ne tenez pas plus de 8 jours dans une grève des ordures ménagères. Et les mêmes qui vous incitent à supprimer le "fini-parti", à entrer en conflit avec le syndicat majoritaire, vous somment très rapidement de trouver une issue à la grève"
Gaudin, élu avec l'aide de Guérini, héritiers d'un système dont les marseillais ne veulent plus.
Ce qu'il dit est prétexte à cet immobilisme rassurant qui est le propre des vieilles personnes.
La ville est  prête à ce combat; une grève, ça se prépare pour mettre fin à l'inacceptable.
Il revient désormais aux Tian, Vassal, Moraine et autres de se lever et dire: Assez!
Sinon, eux aussi seront emportés la prochaine fois!
Renaud MUSELIER doit bien rigoler!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire